Parce que le nom de domaine choisi pour un site Internet a une importance capitale pour son référencement et donc sa visibilité, il est important d’opter pour le bon. Toutefois, il y a une obligation : celui-ci doit être disponible. Voici donc les bons réflexes à adopter pour vérifier si un nom de domaine est libre.

Les bases de données de l’Afnic et de l’Internic


Afin de savoir si un nom de domaine est disponible, le premier réflexe est de consulter les bases de données auprès des organismes en charge de la gestion des noms de domaine.

Si vous envisagez la création d’un site avec un nom de domaine contenant, entre autres, une extension en .com, .net, .org ou .info, c’est sur le site de l’Internic qu’il faudra tester le nom de domaine désiré en remplissant simplement le champ prévu à cet effet.

Si vous comptez opter pour une extension .fr, c’est davantage vers l’Afnic, l’association française en charge de la gestion des noms de domaine, que vous devrez vous tourner afin de vérifier si votre nom de domaine a déjà été enregistré ou s’il est encore disponible.

Les bases de données de l’INPI


Vérifier si le nom de domaine est disponible auprès de l’Afnic et de l’Internic n’est toutefois pas suffisant pour enregistrer un nom de domaine puisqu’il est important de vous assurer qu’il ne contrevient également pas aux marques et noms déposés à l’Institut National de la Propriété Intellectuelle.

Pour s’assurer de cela, le mieux est de se rendre sur le site de l’INPI et de procéder à une recherche à l’identique. Le site vous indiquera alors si le nom en tant que tel a déjà été enregistré ou non. Si, à ce stade, la réponse est non, l’idéal est de compléter par une recherche de similarités.

Moyennant une somme comprise entre 40 et 400€, l’INPI pourra effectuer cette recherche pour vous. Pourront ainsi être identifiées les ressemblances phonétiques, orthographiques et intellectuelles entre les éléments de votre nom de domaine et ceux déposés auprès de l’INPI à savoir les marques, les dénominations sociales, les enseignes, les noms commerciaux ou encore les sigles.

La recherche de similarités effectuée, vous pouvez enregistrer votre nom de domaine en toute quiétude.