Le nom de domaine donne une identité particulière au site et va apporter un meilleur positionnement à la marque concernée. Le référencement naturel est également en jeu. Le nom de domaine revêt donc une grande importance, et le cybersquatting est devenu ces dernières années un véritable fléau. La maîtrise du bon nom de domaine est donc un préalable essentiel à toute démarche de Webmarketing.

Mais procéder au rachat d’un nom de domaine implique de pouvoir faire une offre au propriétaire qui l’acceptera, ou non…

Comment racheter un nom de domaine ?


Il n’est pas rare que l’on souhaite utiliser un nom de domaine déjà existant. En effet, on estime qu’il n’existerait plus de noms de domaine disponibles à quatre caractères. Le rachat de nom de domaine existant – utilisé ou non – devient donc une démarche de plus en plus répandue et qu’il convient de connaître pour s’y préparer.

Ainsi, racheter un nom de domaine nécessite d’identifier et contacter le propriétaire du nom de domaine que l’on souhaite acquérir. Si celui-ci accepte de le revendre, une période de négociation peut suivre concernant la détermination du prix de revente.

Un nombre croissant de personnes et sociétés enregistrent à l’avance des noms de domaine sans vraiment les utiliser, afin de pouvoir les revendre par la suite. Ils fixent librement et arbitrairement leurs prix. Certains sont raisonnables, affichant un prix fixe très acceptable. D’autres à l’opposé pratiquent des prix de départ exorbitants, nécessitant un négociateur ayant une bonne connaissance du marché pour les ramener à un niveau de prix acceptable.

Il existe actuellement quelques prestataires proposant de s’occuper des démarches d’acquisition : négociation et transfert. Il s’agit de places de marché généralistes comme l’Allemand Sedo ou de courtiers spécialisés dans le rachat de noms de domaine comme le Français Domainium.

Quel prix pour racheter un nom de domaine ?


Aucun prix fixe n’existe réellement sur le prix d’un rachat d’un nom de domaine et celui-ci peut bien souvent varier de quelques centaines d’euros à plusieurs dizaine de milliers ! Il faut savoir qu’un rachat est estimé en moyenne à 1700 euros pour un .COM et 1400 euros pour un .FR. Concrètement, 90% des transactions se font dans une fourchette de 500 à 5000 euros, même si le prix dépend de plusieurs facteurs qui sont :

  • l’âge du domaine (plus il est ancien et plus son prix sera élevé) ;
  • l’extension du nom de domaine (un .COM ou un .FR a plus de valeur qu’un .NET ou un .BIZ) ;
  • le volume de recherche lié aux mots du nom du domaine (plus le terme sera recherché plus il y aura une attractivité importante sur le site) ;
  • le référencement (positionnement du site par rapport au mot-clé)

Le prix diffère également en fonction des types de noms de domaines. Le rachat d’un nom de domaine descriptif sera plus cher puisque il sera davantage visible sur internet. Les noms de domaines courts sont chers aussi de part leur rareté : on se souvient de Facebook qui a racheté le nom fb.com contre 8,5 millions de dollars en 2010.

Enfin, les noms de domaine qui correspondent à une idée nouvelle peuvent également donner lieu à des prix de revente plutôt élevés : Bouygues Télécom avait ainsi racheté byou.fr pour 4 950 euros. Autant de critères à prendre en compte lors de l’offre que vous ferez au propriétaire du nom de domaine que vous souhaitez racheter.

Le rachat peut permettre d’améliorer l’image et la notoriété d’une entreprise, et peut se positionner comme étant véritablement stratégique dans le lancement de site Internet.

 

Pour en savoir plus sur la procédure de rachat d’un nom de domaine :