Il est tout à fait possible, et même recommandé dans le cadre d’une stratégie Web et pour faire vivre son nom de domaine, de mettre en place un sous-domaine, afin de créer une arborescence dépendant de votre nom de domaine principal. Voici quelques explications pour vous guider dans la mise en place d’un sous-domaine, notamment chez OVH et Gandi.

Qu’est-ce qu’un sous domaine ?


Le sous-domaine dépend de votre nom de domaine principal, mais permet de créer une arborescence sans aucune incidence sur le site Internet principal. Ainsi, créer un sous-domaine pour un blog ou pour un album photo est tout à fait recommandé dans le cadre d’une stratégie Web. Ainsi, nul besoin de réserver un nouveau nom de domaine, il suffit de créer des sous-domaines, cette démarche étant simple et rapide.

La méthode de création d’un sous-domaine sur Gandi


Chez Gandi, la méthode de création d’un sous-domaine est simplifiée. Il suffit tout d’abord d’ajouter une ligne à votre fichier de zone DNS, afin de faire pointer votre nouveau sous-domaine vers le nom de domaine associé. Ensuite, une fois que vous avez rempli les différents champs (adresse IP, enregistrement, …), il vous suffit d’attendre environ trois heures pour que le sous-domaine soit créé et utilisable.

La méthode de création d’un sous-domaine sur OVH


Sur OVH, la procédure de création d’un sous-domaine est très simple puisqu’il suffit d’ajouter des sous-dossiers dans votre espace personnel. Il suffit de choisir le nom de domaine à attacher au nouveau sous-domaine, de le configurer en fonction de vos objectifs, puis de le créer. Chaque sous-domaine sera alors associé à un dossier comprenant la partie concernée du site Internet principal.

Créer un sous-domaine fait partie de la stratégie Internet et est facile à mettre en place : il suffit de bien songer à l’arborescence du site Internet principal afin de créer un ou des sous-domaines stratégiques.