Sur un site internet, rediriger un nom de domaine peut être utile dans différents cas et en particulier lorsqu’une page web ne comporte aucun contenu. Si la situation le nécessite, il faut donc déterminer quel type de redirection choisir pour répondre au mieux à ses attentes.

 

Dans quels cas utiliser une redirection ?


Quand un internaute saisit une adresse dans son navigateur, il est conduit généralement sur une URL bien précise mais il arrive dans certains cas que la page où il parvient ne corresponde pas à celle qu’il a saisi, il se trouve alors face à une redirection.

Le cas le plus évident où une redirection d’un nom de domaine est utile est celui d’un changement d’adresse. L’ancienne URL redirige alors directement sur la nouvelle page avec un contenu actualisé.

Rediriger une page web peut également servir à faire cohabiter plusieurs noms de domaine par exemple pour que les extensions .fr et .com correspondent qu’à un seul et même site. Cela peut aussi permettre d’afficher une page dans la langue adaptée à l’internaute dans le cas d’un site multilingue.

Pour un site marchand proposant des produits différents en fonction des régions du monde, chaque internaute pourra avoir accès au produit correspondant à sa zone géographique grâce à une redirection adaptée.

Les différents types de redirections


Plusieurs méthodes existent pour rediriger une page web vers une autre adresse web. Celle-ci peut se faire directement sur le serveur ce qui n’implique aucun problème pour le référencement tout comme une redirection par le biais de l’URL Rewriting ou dans un script serveur.

Il est également possible d’utiliser une balise META Refresh, qui redirige l’internaute sur une autre page au bout d’un temps donné. Elle est souvent utilisée avec un temps de 0 seconde ce qui entraîne un mauvais référencement de ce type de pages puisqu’elles sont rarement prises en compte par Google.

Le même problème existe pour les redirections Javascript ou équivalentes, ignorées par les robots. Dans ce cas, une fonction Javascript modifie l’URL sans toutefois changer l’en-tête http.