L’extension  .fr est une extension dont le succès est relativement récent. Pourtant, cette extension dispose d’un certain nombre d’atouts indéniables pour un site internet.

Historique de l’extension .fr

L’extension .fr est née en 1986. Créé par l’INRIA (Institut National de Recherche en Informatique et en Automatique) en collaboration avec l’IANA (Internet Assigned Numbers Authority), le .fr va permettre de faire décoller le marché français des noms de domaine.

Cependant, l’extension .fr est longtemps restée accessible qu’à une minorité et il faudra attendre 2006 et l’assouplissement des conditions d’enregistrement qui permirent au grand public d’y accéder pour voir sur la toile proliférer les sites en .fr.

Ainsi, en à peine un an, le nombre de domaines enregistré avec une extension en .fr passa de 500 000 enregistrements en 2006 à 1 000 000 en 2007. Selon les dernières statistiques de l’ICANN, il y avait 2 758 481 noms de domaines en .fr au 26 mars 2014.

Les avantages de l’extension .fr

L’extension .fr est particulièrement judicieuse pour un site internet visant un public français. En effet, cette extension permet à l’internaute de tout de suite identifier qu’il s’agit d’un site français ce qui permet de le rassurer. Cet aspect est particulièrement important lorsqu’un site propose des produits ou des services à la vente. Le .fr est perçu comme une véritable marque de fiabilité.

Autre point positif, on remarque que toute chose étant égale par ailleurs, un domaine disposant d’une extension .fr bénéficie d’une petite prime au référencement en France, y compris par rapport à un site disposant de la fameuse extension .com. En effet, on constate que les moteurs de recherche proposent généralement les sites du territoire en premier. Cela pourrait être lié au fait que Google associe automatiquement l’extension .fr au territoire français.

Enfin, dans une période ou Le Made in France a le vent en poupe, le .fr permet de jouer sur le côté patriote de son site et donne une dimension locale à son site en comparaison à un .com plus impersonnel. Alors pourquoi se priver d’utiliser une extension en .fr ?