Il faut remonter au 7 Décembre 2005 pour voir la première extension continentale de sites web mise en place. Il s’agissait alors du désormais fameux .eu. Deux ans plus tard, à la demande de grandes entreprises asiatiques était lancée l’extension .asia. Et, peu à peu, tous les continents ont pu disposer de leur propre extension web.

L’extension .africa profite de la libéralisation des noms de domaine

Si les marques et institutions européennes comme asiatiques ont beaucoup lutté pour pouvoir utiliser le .eu et le .asia, le monde du web a ensuite bien évolué en matière de nom de domaine.

En 2011, l’ICANN (Internet Corporation for Assigned Names and Numbers), l’autorité de régulation de l’Internet chargée d’administrer les ressources numériques du web, va adopter une grande réforme de libéralisation des noms de domaine.

A compter de cette réforme, les nouvelles extensions de noms de domaine vont pouvoir être multipliées. Parmi les premiers dossiers d’extension proposés à l’ICANN, on retrouve le .africa. Porté par l’ARC, un organisme privé agissant au nom des municipalités, des institutions ou encore des marques désirant communiquer sur leur identité numérique africaine, le projet d’extension .africa trouvera le soutien de 55 pays du continent.

Reste maintenant à connaître le réel apport de cette extension continentale .africa. Pour les spécialistes, la libéralisation des noms de domaine était très attendue et la nouvelle extension permettra aux associations comme aux entreprises de faire valoir leur dimension africaine. Pour le tourisme africain, cette extension sera importante et permettra à des villes ou sites d’exception de mettre en avant leurs liens avec le continent africain. Le lancement fin 2012 de l’extension .africa a confirmé cela.

L’extension .lat, dernière venue dans le monde du web

Après l’Europe, l’Asie et l’Afrique, c’est au tour de l’Amérique du Sud de disposer depuis le mois de mars 2015 de son extension continentale .lat.

Souhaitée depuis plus de 10 ans par certains acteurs du web désirant mettre en avant leur identité et leur lien avec la communauté latino-américaine, l’extension de nom de domaine .lat a été validée en octobre 2014 par l’ICANN.

La mise en vente des noms de domaine a débuté en mars 2015 à un prix compris entre 20 et 30 dollars par an. Une bonne nouvelle pour le commerce électronique en Amérique du Sud.