L’extension d’un nom de domaine est la partie située à la fin du nom de domaine. Les extensions les plus connues sont sans aucun doute le .com ou le .fr mais vous avez déjà sûrement croisé de nombreuses autres extensions du type .org ou .net.

Les différents types d’extension


Il existe deux principaux types d’extension de domaine : les extensions génériques et les extensions géographiques. Depuis fin 2013, l’ICANN, l’organisme de régulation des noms de domaine, ouvre progressivement de nouvelles extensions donnant la possibilité de posséder un nom de domaine se terminant par une extension plus originale ou par le nom d’une marque.

Les extensions génériques

Les extensions génériques, aussi appelées gTLD (pour generic Top Level Domain), sont formées par trois lettres (ou plus dans certains cas) indiquant le type de contenu et l’objet du site : .com pour commercial, .net pour internet, .org pour des organisations, etc.

Ces extensions peuvent être libres comme .com ou .net ou bien réservées à des organisations (.org) ou des associations (.asso ). Il existe une vingtaine d’extensions de ce type.

Les extensions géographiques

Les extensions géographiques, aussi appelées ccTLD (pour country code Top Level Domain), contiennent deux lettres ou plus et sont généralement associées à un pays : .fr pour la France, .es pour l’Espagne, .de pour l’Allemagne, etc.

Ces extensions, dont il existe plus de 250 déclinaisons, peuvent être libres et donc utilisables par n’importe qui. Rien n’empêche un internaute français d’acheter un nom de domaine ayant une extension belge (.be), espagnole (.es) ou suisse (.ch), à condition bien évidemment qu’il soit disponible. En plus des pays, certaines zones géographiques peuvent aussi disposer d’une extension géographique propre comme c’est le cas pour l’Europe avec le .eu ou l’Asie avec .asia.

Les nouvelles extensions

De nouvelles extensions sont apparues et continuent d’apparaître depuis fin 2013. Ces extensions peuvent prendre des formes plus variées et laissent place à davantage d’originalité. Ainsi, les marques peuvent désormais avoir leur propre extension (.google), mais aussi les métiers (.archi), les villes (.paris), les communautés (.bzh) et bien d’autres.